First

Déplacement du programme de Renforcement de la Famille dans d’autres arrondissements à Abomey-Calavi !

11 oct. 2019
Après 15 ans d’intenses activités dans six communautés d’Abomey-Calavi à savoir : Agamandin, Tokpa-Zoungo, Gbodjo, Kansoukpa, Sèmè et Agori, le programme de renforcement de la famille s’arrête et fait le point. Le chemin a été long, mais les résultats ont été satisfaisants. Désormais, c’est dans cinq autres communautés que le programme va travailler toujours dans la commune d’Abomey-Calavi.

Dans la journée du jeudi 03 octobre 2019, le programme de renforcement de la famille du village d’enfants SOS Abomey-Calavi avec son partenaire l’AJVS (Association Joie de Vivre Sonagnon) ont réuni les conseillers, chefs de quartiers, personnes ressources, représentants des écoles et collèges bénéficiaires du programme. L’objectif était de faire le point des activités menées sur le terrain par le programme pendant 15 ans. Parmi les réalisations, on peut citer la sensibilisation sur les droits de l’enfant dans la communauté et dans certaines écoles primaires publiques. Ceci a conduit à l’installation des Conseils Exécutifs des Enfants (CEE), qui sont des instances de participation des enfants, et a permis aux écoliers de mieux connaître leurs droits. Mieux, le programme a sensibilisé les élèves sur différents thèmes les concernant à savoir : le harcèlement, la sexualité en milieu scolaire, la délinquance juvénile, l’éducation des jeunes filles et autres. Parmi les réalisations, on compte également les dons de tables et bancs dans des écoles primaires publiques et collèges publics et la construction des latrines dans des écoles et collèges où il n’y en avait pas. A cette liste de réalisations, il faut aussi ajouter la construction de salle pour l’infirmerie au Collège d’Enseignement Général de GLO, l’adduction d’eau et le raccordement au réseau de la SONEB dans certains collèges et écoles, selon les cas. Ce sont plus de 6.050 élèves et écoliers qui ont bénéficié de ces réalisations qui ont significativement contribué à l’amélioration des conditions de vie des apprenants.

 

Le programme de renforcement de la famille a aussi impacté la communauté à la base en aidant par exemple des groupements de femmes dans leurs activités génératrices de revenu. Ceci a accru leur pouvoir d’achat et ces femmes bénéficiaires ont pu aider à la scolarisation de leurs enfants ou à la mise en apprentissage de ceux qui ne vont plus à l’école.

Les 384 Responsables de Familles admis jusqu’ici et qui prennent en charge 1.380 enfants dans le programme ont reçu des formations en compétences parentales et en gestion des fonds avant de bénéficier, grâce aux partenaires de SOS Villages d’Enfants, des micro-crédits à un taux faible pour mener leurs activités génératrices de revenu. Le taux de remboursement de ces responsables de familles avoisine les 90%.  Grâce à cette activité, des familles qui n’avaient pas où dormir ont pu, au bout du compte, acheter de parcelles et construire leurs maisons. Ainsi, le taux d’autonomisation de ces familles est de 87%. Aujourd’hui, ces familles autonomisées sont à l’abri du besoin et de la précarité. Aussi, faudra-t-il ajouter les enfants de ces familles pour qui le programme a prévenu la perte de la prise en charge parentale. Ils se comptent par milliers, ces enfants, qui ont été soutenus par le programme sur le plan sanitaire, scolaire et formation informelle (apprentissage). Parmi les enfants et jeunes soutenus, on compte actuellement des agronomes, des enseignants, des vitriers, des sociologues, des biologistes, des soudeurs, des carreleurs etc... Le programme de renforcement de la famille n’a donc pas existé inutilement dans les six communautés qui ont bénéficié de ses interventions pendant 15 ans.

Aujourd’hui, le programme a souhaité impacter d’autres communautés toujours dans la commune d’Abomey-Calavi. Il s’agit de Togba, Akassato, Hêvié, Godomey et Glo Djigbé. La population à la base dans ces communautés va également bénéficier des prestations du programme. Progressivement et selon ses moyens, le village d’enfants SOS Abomey-Calavi à travers le programme de renforcement de la famille continuera à améliorer les conditions de vie de la population.

Au terme de cette séance, les chefs quartiers et les sages desdites communautés touchées par cette sortie du programme de renforcement de la famille (PRF) ont remercié le village d’enfants SOS pour ses actions dans le domaine de la protection de l’enfant et du renforcement de la famille. Pour le chef quartier d’Agori Monsieur IDOHOU Nello, «le village d’enfants SOS a fait beaucoup pour le développement des enfants et des familles de la Commune de Calavi. Je souhaiterais qu’il n’abandonne pas ces bonnes actions communautaires même si nous comprenons que d’autres communautés doivent aussi en bénéficier, il peut toujours continuer les sensibilisations et l’appui à certaines écoles en matériels didactiques ». C’est le moment de dire un grand merci à SOS-Kinderdorf e. V. (en Allemagne) pour son soutien financier et à SOS Villages d’Enfants International (Autriche) pour la coordination.

SITES D'IMPLANTATION

Nos programmes à Abomey-Calavi, Dassa-Zoumé et Natitingou au Bénin permettent de réaliser les droits de milliers d’enfants. SOS Villages d'Enfants Bénin est membre de SOS Villages d'Enfants International  qui est actif dans 133 pays et territoires dans le monde.